Conclusion

Les Traditions des Arts et Métiers puisent leur origine dans des phénomènes de société. Elles ont suivi les évolutions sociales, idéologiques et politiques. À partir du courant de pensée des philosophes du XVIIIe siècle, progrès humain par la science, laïcité et raison, les sources d’influence sont très diverses puisque le compagnonnage, à travers son mode de formation, l’armée, avec son mode de discipline, et la culture ouvrière, par le syndicalisme naissant du XIXe siècle, ont conduit à élaborer une alchimie tout à fait originale, formant un mode de vie et de pensée. Par ces évolutions en prise sur la société, le Gadzarts est à même de jouer un rôle social grâce à la réflexion procurée par les Traditions, qu’il les adopte ou les conteste.

Compte tenu de ces évolutions, les influences qui pèseront sur les Traditions ne se dégagent pas encore clairement. La tendance actuelle de la société au conformisme, à l’individualisme poussé à outrance, ou ne tolérant des groupes ne présentant que des formes apparentes de traditions (comme des groupes régionaux) pose la question de la pertinence même de l’existence de Traditions. Ce phénomène, aux Arts et Métiers, notamment, répond à une recherche de repères légitimes de l’Homme dans la société.

samedi 24 juin 2017
00h14
Nombre total de visiteurs: 156130
Nombre de visiteurs aujourdhui: 1
Nombre visiteurs connectés: 1